Prix du Bouquet : l’heure des récompenses

 

Le rideau vient de tomber ce week-end sur le Bouquet provincial 2018 qui s’était déroulé dimanche 20 mai dernier à Angy. Samedi 3 novembre 2018, dès 15 heures, la salle multifonction a en effet servi d’écrin à la remise des récompenses de l’épreuve du Prix du Bouquet qui s’est étalée sur quatre mois dans une trentaine de jeux d’arc en France, dont celui d’Angy où 200 tireurs se sont présentés. Au total, ils auront été près de 1 600 à concourir pour la compétition d’arc la plus fréquentée dans l’Hexagone. Pour assister à une cérémonie rondement menée, près de 150 archers d’une quarantaine de compagnies se sont déplacés, certains venant de loin, pour recevoir leur prix ou représenter leurs camarades de la compagnie ou d’un club voisin.

C’est Marie-Chantal Noury, maire d’Angy, qui a souhaité la bienvenue à tous. « Cela a été un privilège pour notre commune et un honneur pour sa jeune compagnie d’arc de se voir confier l’organisation du Bouquet provincial 2018 par la Fédération française de Tir à l’arc, a-t-elle commencé, étant elle-même membre de cette compagnie et Roy pour la deuxième fois en trois ans. Ces journées marqueront l’histoire de notre village. » Le maire a remercié les 30 archers et les 50 bénévoles qui ont contribué à la réussite de cet événement trouvant ses racines au Moyen-âge, tous les intervenants ainsi que la Région, le Département et les divers sponsors qui ont permis d’équilibrer le budget. « Je remercie le capitaine de la compagnie de nous avoir suggéré de réaliser le Bouquet provincial à Angy, même si cette perspective nous a plutôt effrayé sur le moment. Nous pouvons être fiers de cette initiative et de tout le travail accompli afin de faire perdurer cette tradition. Depuis le mois de mai, sachez qu’il ne se passe pas une semaine sans que quelqu’un m’en parle, et des habitants me demandent même quand aura lieu le Bouquet en 2019 dans notre commune ! Il se déroulera donc près de Troyes, à Brienne-le-Château, le 26 mai 2019, et nous souhaitons pleine réussite aux amis archers de cette compagnie. » Et le maire de conclure : « Nous nous devons d’entretenir des valeurs qu’il est capital de défendre, et vous savez combien à Angy nous sommes soucieux du respect des traditions. En prenant en charge ce Bouquet provincial 2018, nous tenions à apporter notre soutien au dossier pour le classement de l’archerie au patrimoine immatériel et culturel de l’Unesco en espérant qu’il aboutisse prochainement ».

Conseiller régional des Hauts-de-France, Didier Rumeau a tenu à remercier « toute l’équipe de La Flèche au vent qui a œuvré pour que tout se passe dans les meilleures conditions, les archers qui sont venus de toute la France et le nombreux public le 20 mai », souhaitant « une excellente épreuve 2019 ».

Le sénateur Olivier Paccaud a rappelé que « l’Oise est une terre d’archerie. D’ailleurs, le tir à l’arc est bien plus qu’un sport. A travers le jeu d’arc, c’est toute une tradition qui perdure. Les traditions, c’est beaucoup plus que du folklore, c’est une passion qui nous relie au passé, à nos aînés, c’est important. Aujourd’hui c’est le point final du Bouquet. Je veux m’associer aux remerciements adressés aux bénévoles qui ont œuvré pendant des mois pour que ce Bouquet soit la réussite qu’il a été ». Le parlementaire s’est réjoui de la présence des représentantes du musée de l’Archerie de Crépy-en-Valois, incitant l’assistance à se rendre « dans ce lieu merveilleux ».

Trésorier de la FFTA et référent « Valeurs et tradition », Thierry Defrance s’est associé aux félicitations. « Vous avez globalement vécu un Bouquet assez extraordinaire. Ce n’était pas évident il y a 18 mois quand Angy a accepté de l’organiser, on n’avait pas beaucoup d’autres solutions, et je dois les remercier parce qu’au moment où on essaie d’obtenir la reconnaissance de l’Unesco, une année sans Bouquet ça aurait été une véritable catastrophe, et je pense qu’ils ont non seulement relevé le défi, mais de très belle manière. On est à la fin, il faut le souligner, de la plus grande manifestation annuelle de tir à l’arc : 1 600 tireurs, 300 compagnies réunies en un même endroit avec 3 000 personnes, il n’y a pas plus grand dans le tir à l’arc, le plus grand des championnats de France ne réunit que 500 tireurs. Notre président est attaché à la tradition, il y a une volonté politique que tout cela continue avec les évolutions nécessaires dans notre monde d’aujourd’hui, mais ce qui compte c’est l’esprit, c’est important que vous continuiez à le faire, à apprendre à nos jeunes l’esprit de la tradition, l’entraide. Un archer n’est jamais tout seul : derrière, devant, il y a des jeunes, des anciens, et c’est ça notre avenir », a-t-il terminé.

Capitaine de La Flèche au vent, Cyril Noury a traduit son émotion le 20 mai au soir « lorsque des chevaliers respectables m’ont dit tout le bien qu’ils avaient pensé du Bouquet d’Angy. En tant que jeune capitaine d’une petite compagnie de province, ce fut assez incroyable. D’autant qu’à Angy, nous aimons la tradition, et comme nous avons coutume de le dire, la tradition a de l’avenir ». Il est revenu sur les « premières », comme l’ouverture de 28 jeux d’arc, le retour du prix du meilleur porte-drapeau ou la mesure des meilleurs résultats avec les membres d’une dizaine de compagnies, et côté négatif « le manque de soutien des instances départementales et régionales de la FFTA alors que la fédération nous a bien aidés ce dont je la remercie. Nous avions postulé pour le Bouquet de 2022, mais nous avons accepté de combler le trou de 2018. Nous n’avions qu’un an pour tout préparer. Et ce qui me fait le plus plaisir, c’est que nous avons déjà plusieurs candidats pour les prochaines années ».

Et de passer le micro à Michèle Mathaud, Capitaine de Brienne-le-Château, qui a annoncé que « le Bouquet 2019 commencera à 8 heures avec la réception des drapeaux, 11 heures l’échange des bouquets, 11 h 30 la cérémonie au monument aux morts, 13 h 30 la mise en place de la parade, 16 h 30 la messe célébrée par l’évêque Mgr Marc Stenger, et 18 h 30 la partie de vin de jardin. En matinée, marché nature et marché artisanat, visite du musée Napoléon, Tir aux assiettes, tombola pour les 120 ans de la FFTA, quizz. Les archers briennois veulent un Bouquet convivial, sans chichi, mais où les valeurs de l’archerie seront présentes ».

Cyril Noury est revenu sur le projet de classement de l’archerie traditionnelle au patrimoine immatériel de l’Unesco en invitant à le soutenir sur le site qui lui est dédié ou sur le site de la FFTA. Puis il a appelé Eric Marulier, président du Lions club de Villers-Saint-Paul. « La chevalerie d’arc a toujours eu dans son ADN la solidarité avec ceux qui en ont besoin, a insisté le Capitaine angylois. Lorsqu’une cause est juste, l’important n’est pas le montant, mais le geste. Aussi, comme annoncé lors de la parade, la compagnie d’arc d’Angy reverse une part des bénéfices réalisés à une association caritative. » Il a passé la parole à Eric Marulier qui a détaillé le fonctionnement du Lions club et indiqué qu’il s’agit « de gens bien intentionnés qui comme dans toutes les associations donnent de leur temps pour aider. Nous avons mis en place une action Diabète pour favoriser le dépistage, c’est important pour chacun ». Il a remis le fanion du Lions au Capitaine, et a annoncé la participation du Lions club au Tir de la Saint-Patrick, et l’organisation d’un run archery à Angy, « l’un des six clubs en France à proposer cette compétition qui allie course et tir à l’arc ».

Le Capitaine angylois a alors remis à Eric Marulier « un chèque de 500 € correspondant à une bonne part de nos bénéfices pour aider le Lions club à organiser des actions contre le diabète ». Il a ensuite évoqué les difficultés rencontrées dans l’établissement du classement : nombreuses compagnies ouvrant pour la première fois leur jeu, réception tardive des feuilles de résultats, site du Bouquet géré par un prestataire extérieur incomplet, logiciel « resultarc » lacunaire, puis changement de licences et renommage des catégories. « Le 6 octobre, avec l’aide de nombreux Chevaliers, nous avons pu établir un classement des noirs presque final, et par la suite, tous les jours, nos équipes, très fortement assistées des Capitaines de Bouquet, ont pu corriger plus de 1 400 archers à la main. Un par Un… Bref, un calvaire, a-t-il résumé. J’espère vraiment que les prochains organisateurs n’auront pas à subir ces inconvénients. Nous y avons travaillé ce matin en réunion et nous mettons tout en œuvre pour aider les concepteurs du logiciel. A présent, nous allons pouvoir passer à la remise des prix. »

En premier lieu, les Prix aux noirs ont été remis aux 5 premiers en arc classique. La première, Séverine Saguez (Les archers du Roseau, Erondelle, Somme) dont la flèche s’est fichée à 0,9 mm du centre de la cible, a reçu des mains du sénateur Olivier Paccaud un vase en porcelaine commandé par le Président de la République à la manufacture de Sèvres, comme le veut la tradition depuis Louis-Philippe.

Les prix spéciaux ont été attribués par le conseiller régional Didier Rumeau : Montmagny-Deuil et Villeparisis pour le plus d’arcs droits, Aulnay-sous-Bois pour le plus d’archers, Méry-sur-Oise et Châlons-sur-Saône le plus de jeunes, et Montmerle pour le plus d’assiettes gagnées. Puis ont été remis les prix particuliers. Pour le Prix aux noirs des jeunes, comme il n’y a pas de prix spécial, La Flèche au vent a offert au premier, Thylan Chambraud (Achères), une assiette numérotée. Pour les adultes, au Prix aux noirs en arc à poulies, le vase de la Fédération a été remporté par Serge Marchand des Archers Troyens.

Enfin, le premier en arc droit, Patrice Courivaud (Champs-sur-Marne), s’est vu remettre une imposante statue de Saint Sébastien (le Saint patron des archers) offerte par les Amis du musée de l’Archerie de Crépy-en-Valois.

Ont aussi participé sur scène à la remise des récompenses, qui au total représentent plus de 300 chèques pour 7 000 € : le trésorier de la FFTA Thierry Defrance…

…le connétable de la compagnie d’Angy et président de la famille des chevaliers des rondes de Picardie Guy Faizelot…

…le connétable et président des familles de chevaliers d’Ile-de-France Gilbert Olivier…

…le secrétaire de l’Archiconfrérie de Saint Sébastien Alain Belwo…

…le Capitaine de la compagnie de Brienne-le-Château Michèle Mathaud…

…la présidente des Amis du musée de l’Archerie de Crépy-en-Valois Mireille Scart…

…la représentante du musée de l’Archerie Marie Adamski…

…et le président du Lions club de Villers-Saint-Paul Eric Marulier.

Dans la salle, un stand permettait à ceux qui n’avaient pu le faire le jour du Bouquet provincial d’acquérir des objets souvenirs dédiés à cet événement national.

Retrouvez la vidéo de la cérémonie :

1ère partie : https://www.facebook.com/bespokoi/videos/2032862770069774/?t=4

2e partie : https://www.facebook.com/kevin.noury.50/videos/2358455907517159/?t=4

Retrouvez ci-dessous la plupart des archers distingués (en cours de transfert).